• Accueil
  • > Recherche : qof lettre hebraique

Résultats de votre recherche

Sylviane PICHS à la rencontre de QOF – DALETH et ZAYIN

Posté par francesca7 le 5 octobre 2016

 

 

 

1QOFQOF – LE SOLEIL DE MINUIT

Cher QOF,  scintillant soleil, enfoui au plus profond de moi, ignoré bien souvent, mais tellement bienfaiteur lorsque tu nous donnes le privilège de te trouver. Savoir au plus profond de la douleur reconnaître que le noir n’est jamais vraiment noir. Apercevoir cette lueur qui, dans le plus grand dénuement nous appelle, grandit et rayonne enfin. Tu es cela cher QOF  et je t’aime infiniment. Tu es devenu un ami précieux qui a permis à mon coure de retrouver la joie. 

Pour te rencontrer dans toutes les circonstances, même les plus terribles, il faut avoir confiance et chasser toutes les peurs. L’expérience que tu nous incites à mettre en pratique est une des plus difficiles qui soit. Cet apprentissage surgissant des ténèbres conduit à se découvrir un regard différent sur toute chose existante, la plus infime soit-elle, et la respecter. 

Je t’ai voulu dans un violet très laborieux à réaliser. Le chas de l’aiguille de Notre Maître JESUS est tenu par deux poissons, rappelant l’ère des poissons. Lorsque je fis tirer la photo de ce tableau, le violet ressorti rose, aucun moyen de rectifier cet état. 

-         Couleur : violet

 

 

1DALETHDALETH – LA GRANDE PORTE

Je pensais souvent à la grande porte, et je reculais toujours le moment de la représenter. Je ne saurais dire exactement pourquoi, mais je craignais de décevoir. En effet, dans mon esprit, celui ou ceux qui ont le droit de l’emprunter, sont redevenus parfaits comme au tout début de leur création. Voici comment je vois notre départ (ceci n’engage que moi). 

Dès qu’un être humain est rappelé, il se trouve d’abord au repos, dans un néant durant trois jours. L’âme est en état d’attente pendant ce temps. Elle s’élève enfin vers la lumière du PERE et se trouve face à lui. C’est le moment du bilan. Une comparaison s’établit entre le moment où elle est arrivée dans son corps sur Terre et ce moment où le travail accompli pour son évolution est compté. C’est le passage ou non de la grande porte. Mais il n’y a pas que le passage sur Terre qui est sur la balance.

Si l’on considère que de toute façon, dès qu’elle sort d’un corps, l’âme est destinée à voyager dans tous les univers car elle doit connaître LE TOUT, il lui faut déjà pour cela une multitude de vies, que ce soit sur Terre ou ailleurs. Ainsi entre deux réincarnations, elle s’instruit dans le cosmos. 

Pour ce qui concerne ses incarnations sur Terre, son travail à fournir est très difficile, car elle vient ici pour connaître la matière et la transcender. L’amour qui permettra d’obtenir ce résultat, on le trouve sur Terre. JESUS est venu il y a plus de 2000 ans pour nous le prouver. 

Ainsi, le passage de la GRANDE PORTE nécessite la totalité et la réussite de toutes ces expériences. C’est le grand examen. Vous comprendrez mieux mon hésitation à vous présenter LA GRANDE PORTE. 

DALETH  est représentée dans la couleur indigo sur fond de constellation d’Orion. Elle est sobre. Elle est symbolisée par six attributs : le SPHINX, l’AIGLE, le LION, le TAUREAU, l’ANGE, la CONSTELLATION D’ORION. 

J’ai placé sur ses deux piliers, un homme et une femme nus (dans le sens vierges de toutes noirceurs), ceci en raison de la question posée par le SPHINX, aux êtres qui veulent passer cette porte. « Qui es-tu » ? 

Ceci est l’ultime question, décisive, après le parfait accomplissement de l’être, car ce que DIEU veut avant tout, c’est que l’homme et la femme se considèrent comme étant égaux, ainsi qu’ils les avaient créés au tout début. Ils doivent l’un et l’autre se reconnaître comme tels, se respecter, s’aimer. Ainsi ils répondront à cette question : « Nous sommes UN ». 

Cette question ne concerne pas que l’homme et la femme, elle est la même pour tous les êtres humains qui doivent admettre que nous sommes tous UN. 

-         Couleur : indigo sur fond de Constellation d’Orion.

 

  

1ZAYINZAYIN – L’ACTION DE GRACE

ZAYIN  a le pouvoir de la magie blanche, car elle représente le pardon du PERE. Elle est représentée par une épée de lumière en singe d’alliance. Elle enlève tous les anathèmes pour redonner la vie et aviver le souvenir de la parcelle divine qui est en nous tous. Grâce à elle, nos mémoires ancestrales sont lavées, purifiées, la route est éclairée, plus aucun obstacle ne barre notre avancement, nous pouvons nous diriger vers la résurrection. 

Dans ce tableau, je ne pouvais que représenter un grand cercle de lumière puisque c’est ainsi que DIEU se présente à moi. L’épée magique, dirigée de gauche à droite et de bas en haut, touche le point central du cercle qui est le point de la création. Bien que l’envie en fut grande, je n’ai pas voulu ajouter le point rouge de la semence, car les trois couleurs consenties pour cette lettre, sont les couleurs : feu, jaune et orange.

-         Couleur : feu, jaune orange.

….

Publié dans 6 - LE FIL D'OR N° 4 | Pas de Commentaires »

TEXTES accompagnant les tableaux exposés à SAINT SEVER

Posté par francesca7 le 2 octobre 2016

 

 

Exposition des LETTRES HEBRAIQUES

Par Sylviane PICHS

 

Je retrace ici, dans l’ordre chronologique les textes de l’apparition des Lettres au Chevalier, qui est le personnage principal de « La Rencontre avec la Splendeur » de Marie ELIA.

Ces modestes résumés que j’ai dû réduire au maximum pour qu’ils contiennent dans un format 21 x 29,7, ne sont que le très pâle reflet du livre de Marie ELIA. Chacune des expositions de ces lettres sera accompagnée de son œuvre, dans le but de faire connaître au public une si belle histoire.

 

CARTE TAV - l'étoile de vérité

CARTE SHIN - prince du feu

CARTE REISH - la richesse du coeur

CARTE QOF - le soleil de minuit

….

Publié dans EXPOSITIONS | Pas de Commentaires »

NOUN – LA GARDIENNE DU GRAND ŒUVRE (lettre hébraïque)

Posté par francesca7 le 11 septembre 2016

 

Je courus vite acheter une autre toile et pris la précaution de lire le récit de sa mission auprès des humains. Je ne fus pas surprise de redécouvrir qu’elle permettait à l’âme la plus meurtrie de redécouvrir sa face lumineuse. Pour ce qui me concernait à cette période de ma vie, rien de mieux ne pouvait m’être offert. L’image précise de la composition du tableau prit forme immédiatement. Une profonde grotte aux couleurs d’émeraude sombre révèle à gauche, en haut, une face à moitié démon et à moitié ange blanc. 

Sur le front de ces deux moitiés d’énergie repose une merveilleuse émeraude carrée dont le tour est ciselé d’or. Au fond, assise sur trois marches d’or également, une silhouette de femme prostrée, voilée de noir, reçoit les rayons d’un grand cercle de lumière, placé juste derrière elle dont elle n’a pas conscience car elle est dans le désespoir. A son côté gauche un dauphin aux yeux de rubis la console en la touchant de son nez. NOUN immense et blanche préside et offre l’apaisement et la compréhension à ce personnage. 

En effet, elle signifie que l’homme, le combat qui se mène dans son âme, d’abord pour qu’il puisse reconnaître en toute simplicité et humilité qu’il possède en lui un côté sombre et un côté clair. Le côté noir crie et supplie pour qu’on lui redonne la lumière oubliée, là est le rôle de NOUN, qui offre la grâce de transcender l’ombre en lumière et de trouver l’apaisement. C’est ainsi que le démon et l’ange sont couronnés d’une façon égale. 

-         Couleur : vert émeraude soutenu.

Il me fallut une semaine pour faire ce travail.

 

 NOUN

 

 

Noun

La Gardienne du Grand Œuvre

 

L’Energie de NOUN a créé le signe du Scorpion. 

Lorsqu’elle apparaît sur le chemin, elle risque de bousculer très fort notre conscience car elle demande de faire surgir nos noirceurs intérieures. 

Les défauts que nous possédons et que nous nions ou camouflons, ont besoin d’être reconnus, domptés, transcendés. 

De même que REISH combat l’orgueil, l’effort ici est plus fouillé, plus complet car il s’agit de faire le recensement de tout ce qui est sombre en nous. 

Ce côté de nous-mêmes aspire à la lumière, ces peurs que nous ne voulons pas confronter s’amplifient et risquent de nous barrer le chemin. Il est indispensable de les mettre à jour et de les corriger. Notre bien-être et notre clarté en dépendent. 

Ne nous fions pas aux apparences, chacun de nous est composé de noir et de blanc, du démon et de l’ange, mais souvenons-nous de QOF, qui nous enseigne que dans le noir il y a aussi de la lumière. Il nous est donc possible, si nous ne le craignons pas, d’apprivoiser le noir pour qu’il devienne sérénité.

 

NOUN nous accompagne dans cette nouvelle épreuve à franchir. Faisons-lui confiance, nous nous rendront compte que l’amour est plus fort que la peur. 

-         COULEUR  :   VERT EMERAUDE SOUTENU

-        SIGNE ASTROLOGIQUE  :    SCORPION

 

 

Publié dans LETTRES HEBRAIQUES | Pas de Commentaires »

AYIN – L’ŒIL DE DIEU OU LA SOURCE (lettre hébraïque)

Posté par francesca7 le 9 septembre 2016

 

Pour ce qui concerne AYIN, œil de DIEU, que la lumière soit faite. C’est la lumière du PERE. Celle qu’il offrit à ADAM, DAVID, MOISE etc… Cette lumière est volontairement retirée au monde qui est dans les ténèbres ou nuit. Il convient pour la retrouver de le désirer fort et d’accepter de partir à la recherche de la vérité. (Recherche du Graal). Une multitude de vies successives est nécessaire à cette quête de la lumière de DIEU ou Source. La représentation de AYIN se traduit par un œil central fixant le monde. Il est peint dans un bleu profond ou bleu nuit. 

Ainsi, que pour la représentation de YOD, la simplicité et la sobriété s’imposaient pour vous présenter ce gigantesque regard. Tout y est compris. L’amour, la compassion, la protection, l’attention, la rigueur, l’indulgence, la vérité, le verbe, la lumière, le règne du DIVIN et l’amour du PERE. Pour que cet œil dégage et projette une force lumineuse. Il convenait qu’IL soit représenté dans une nuit très profonde, presque noire, pour qu’IL soit visible de tous et accessible à chacun. Cette puissance inégalable est là, bien présente, et toujours prête à répondre à celui qui l’appelle. C’est du moins ce que j’ai voulu représenter. 

-         Couleur : bleu profond

-         SIGNE ASTROLOGIQUE : CAPRICORNE

 

 AYIN

 

Ayin

Œil de DIEU ou la Source

 

Grâce, ou à cause, de nos deux grands frères ADAM et EVE, nous avons été conduits vers la matière et vivons avec la matière. C’est ainsi que nous sommes des TERRIENS. 

Cette magnifique planète bleue qu’est le TERRE, vit dans la dualité et ne demande qu’à s’élever et étinceler telle  la plus pure des étoiles. Notre rôle, est de l’y aider. 

La grande lettre qui nous conduira vers cette victoire est AYIN, œil de DIEU ou la Source. 

Il est appelé troisième œil et est situé sur notre corps physique au milieu du front. 

Dans notre conscience, dès que le désir d’être un serviteur de DIEU s’est précisé, nous avons été guidés : par la route à prendre TAV, le feu de DIEU – SHIN, la rigueur – REISH, la conscience de la lumière dans les ténèbres – QOF la réunion du masculin et du féminin – TSADDE, la parole divine ou verbe – PE. C’est à cet instant que AYIN se présente. 

Son rôle est de nous ouvrir à la clairvoyance et à la clairaudience, pour percevoir les choses selon les lois de DIEU. 

Il freine l’ego pour que la route soit largement ouverte et claire. Nul obstacle ne peut plus obstruer ce regard ouvert, offert à la lumière ; c’est ce que l’on appelle voir avec les yeux du cœur. 

Il le dirige tout droit vers la coupe, ou Graal, ou encore DATH, qui est l’épouse de l’UNIQUE. Pour que AYIN accomplisse sa mission pour que notre regard de connaissance et de vérité s’épanouisse, nous devons, avec le plus grand amour, le plus grand soin, la plus subtiles précaution, plonger dans notre âme. 

Elle détient tout, à condition que nous soyons prêts, humbles et sincères. 

 

-         RAYONNEMENT :   VERT EMERAUDE

-       ASTROLOGIQUE :  MERCURE

 

 

Publié dans LETTRES HEBRAIQUES | Pas de Commentaires »

QOF – LE SOLEIL DE MINUIT (lettre hébraïque)

Posté par francesca7 le 7 septembre 2016

 

 

Cher QOF, scintillant soleil, enfoui au plus profond de moi, ignoré bien souvent, mais tellement bienfaiteur lorsque tu nous donnes le privilège de te trouver. Savoir au plus profond de la douleur reconnaître que le noir n’est jamais vraiment noir. Apercevoir cette lueur qui, dans le plus grand dénuement nous appelle, grandit et rayonne enfin. Tu es cela cher QOF et je t’aime infiniment. Tu es devenu un ami précieux qui a permis à mon coure de retrouver la joie. 

Pour te rencontrer dans toutes les circonstances, même les plus terribles, il faut avoir confiance et chasser toutes les peurs. L’expérience que tu nous incites à mettre en pratique est une des plus difficiles qui soit. Cet apprentissage surgissant des ténèbres conduit à se découvrir un regard différent sur toute chose existante, la plus infime soit-elle, et la respecter. 

Je t’ai voulu dans un violet très laborieux à réaliser. Le chas de l’aiguille de Notre Maître JESUS est tenu par deux poissons, rappelant l’ère des poissons. Lorsque je fis tirer la photo de ce tableau, le violet ressorti rose, aucun moyen de rectifier cet état. 

-         Couleur : violet

 

 

 QOF

 

 

Qof

 

Le soleil de minuit. 

L’amour dont la dimension ne peut se mesurer, l’amour incomparable dont notre PERE nous gratifie, peut atteindre le plus profond de l’obscurité. 

L’oubli de la parcelle divine, alchimie subtile avec laquelle nous avons été créés, nous éloigne hélas de cet immense amour. Pourtant, cette alchimie incommensurable siège au Centre de notre âme et aspire à retrouver son identité d’origine. 

QOF est la lettre dont la mission, au travers de tout ce qui existe, est de relier la Source aux plus profonds abîmes. 

Alors que l’être humain dans la plus grande détresse n’a plus aucun espoir et se croit à jamais perdu, QOF intervient et le fait se ressaisir pour le diriger vers la Lumière. 

Cette somptueuse lettre a créé, par son énergie, l’ère des Poissons. C’est ainsi qu’elle est étroitement liée à notre Maître parfait JESUS dont le corps crucifié fut enseveli, mais dont l’âme reliée à la puissance Christique par le plus pur esprit, est descendue aux enfers. Conduite alors par QOF sur le chemin de lumière, cette âme dont l’essence est celle de DIEU rejoignit la Source. Le pont entre la mort et la résurrection était créé pour nous. JESUS promit jusqu’à la fin des Temps, à chaque âme perdue ou non, de revenir à DIEU et de réintégrer son corps de Lumière. 

QOF, poursuivant sa mission, est présente pour chacun d’entre nous si nous l’appelons. Elle nous enseigne que rien n’est jamais perdu. 

La prise de conscience de l’aide qu’elle représente nous libère de toutes les peurs les plus terrifiantes. Chacune de ses interventions pour nous aider nous démontre que le noir ne signifie pas absence totale de lumière. En effet, le noir existe ainsi que le blanc, mais il est nécessaire de connaître l’un comme l’autre, c’est là une des missions de notre incarnation. 

Les abîmes font connaître la lumière. Ainsi, en toute connaissance de cause, cet apprentissage de l’approche des ténèbres fait fleurir en nous la compréhension et la compassion pour autrui. 

Tout ce qui vit doit réaliser cette expérience qui est en résonance avec tout l’univers. 

-         RAYONNEMENT  :   VIOLET

-        SIGNE ASTROLOGIQUE  :    LES POISSONS

 

 

 

….

Publié dans LETTRES HEBRAIQUES | Pas de Commentaires »

12
 

Vertiges en Provence |
DETP 2 dessiner et pei... |
Amandacolore |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Artigo
| PARKIN'SONG
| Through my eyes