LES LEMURIENS par Sylviane PICHS

Posté par francesca7 le 25 juin 2016

 coeur-gif-081  coeur-gif-081

Les quelques toiles présentées dans cette exposition, représentant les derniers messages qui m’ont été envoyés d’autres plans.

Ils devaient cesser en Juillet 2003, juste après avoir terminé ce travail de douze années.

La reconnaissance de mes origines, les retrouvailles avec ma mémoire se profilaient au cours de ces peintures.

La confirmation me fût donnée en retraçant l’image de ce grand ange blanc.

La totalité de ces messages reçus sont écrits, illustrés par les peintures correspondants dans les trois cahiers que j’ai écrits,

intitulés : «  LE FIL D’OR« .

Sylviane PICHS 1

Par Sylviane PICHS 

coeur edfde

Publié dans 1 - LES LEMURIENS | Pas de Commentaire »

Août 2002 – Sylviane PICHS

Posté par francesca7 le 25 juin 2016

Transmis Le 25 août 2002 : par Sylviane PICHS

« Malgré mes méditations journalières, et des efforts pour essayer d’améliorer les situations souvent difficiles, je me sens empreinte d’une grande morosité, ce n’est pas tout à fait la tristesse qui me trouble mais plutôt une grande nostalgie qui persiste, qui est là à l’état latent depuis deux mois. Ma belle nature, mon site splendide et magique a pleuré tout l’été. Ciel bas et épais et, constamment nuit et jour, la pluie. Les larmes du ciel se sont déversées à flot, la maison si remplie chaque été de visites, de cris d’enfants, de jeux dans la piscine a été muette et déserte. Cela n’était jamais arrivé ; pendant tout ce temps, il m’était dit télépathiquement que cette situation inattendue était nécessaire et que je saurais pourquoi bientôt.Et voilà que ce matin, j’en ai l’explication.

Je  me trouve devant un fait étonnant. Il s’agit de la campagne vue d’en haut, la nuit tombe, ce qui me permet de distinguer dans le ciel et sur la terre, des formes grouillantes, blanches et transparents ; on me dit : « Se sont des invertébrés« . Ils s’agitent dans tous les sens comme des vers, mais ont les formes de corps humains, c’est à dire une tête, un corps, deux bras et deux jambes. Ils sont minuscules et on voit au travers de leurs corps. Que font-ils ? Je ne le sais pas, on ne me l’explique pas.

Je les vois seulement descendre du ciel et atterrir. il y en autant qu’ils font penser à des flocons de neige. »

(J’avoue que j’en ai peints beaucoup moins que ce que j’ai vu).

LES INVERTEBRES – 18ème tableau du 3ème cahier – Août 2002.
1_form10
FORMES ENERGETIQUES VENANT NETTOYER LA TERRE

Texte et Illustration de Sylviane PICHS

 

 

 

Publié dans 1 - LES LEMURIENS | Pas de Commentaire »

Message reçu par Sylviane PICHS

Posté par francesca7 le 25 juin 2016

Message reçu le 1er SEPTEMBRE

J’assiste à d’autres scènes magnifiques ; il y en a plusieurs. Il s’agit de la campagne, la mer, la banquise, un volcan, le désert, la terre en son entier, chacune de ces scènes est accompagnée d’un géant, personnage sublime tant il est lumineux. Je le nomme instantanément ANGE-DIEU.ANGE, parce qu’il se présente avec un visage de pâtre grec ou d’angelot, avec des cheveux bouclés et courts. Il est tout blanc et semble être créé dans du stuc. Sa taille est imposante.

 

DIEU, parce que sa grandeur dépasse ce que l’on peut imaginer et ses traits reflètent l’amour, la doucheur et la bonté.

 

Il intervient dans chacun de ces paysages, d’une façon différente. Pour ce qui concerne la campagne ou la forêt, il est présent juste derrière une vue champêtre, personnage immense et blanc et tient dans son bras, un bouquet d’arbres, ainsi que nous pourrions le faire, nous, avec des fleurs.Dans la scène de la mer, il surgit derrière une vague montante et haute et l’arrête entre ses deux bras. Lorsqu’il se trouve en présence de la banquise, on distingue son visage recueilli et ému derrière les icebergs. Pour le volcan, il souffle avec force sur le cratère en fusion pour éteindre les flammes etc…

 

Je dois représenter en tout sept tableaux différents, plus un huitième qui représente la synthèse, soit l’ANGE-DIEU en pieds, traversant la terre, maintenant au-dessus d’elle ses deux bras protecteurs.

 

C’est alors que l’on me donne l’explication suivante :

« Actuellement, TERRE, reçoit un feu d’artifice de rayons bienfaisants, qui à leur arrivée sur votre sol, prennent des formes que vous ne pouvez percevoir. Il y en a de deux sortes : les premiers que tu as vus qui sont les INVERTEBRES, assainissant le sol et même l’intérieur de la planète. Ils interviennent avant les géants blancs, pour mettre en condition la matière et l’esprit des humains. Ils ont la possibilité de pénétrer à l’intérieur de tout ce qui vit sur terre, matière, minéraux, végétaux, animaux, corps humains et atmosphère. »

A leur suite, les ANGE-DIEUX s’annoncent, ou ont déjà pris place !

(Je ne sais s’il y en a un ou plusieurs). 

 

 

ADAMA

Ils sont (ou il est) là, pour restructurer et re-quadriller la terre et la faire évoluer vers un plan supérieur. Leur (ou son) travail est magnifique.

On me précise que je dois restituer toutes ces scènes. Il s’agit là d’une série qui représente mon travail de l’hiver (dixit mes messagers).

Quelques temps après, je devais apprendre que ces merveilleux personnages, je les connaissaient depuis de nombreuses vies car ils ont déjà existés.

L’ère du Verseau, reconnaissant notre superbe planète bleue comme représentant la future étoile la plus scintillante de l’univers, l’élève à des plans supérieurs de lumière et offre aux ANGES-DIEUX la plus honorifique mission qui consiste à transcender l’âme terrestre. Dieu a choisi pour la glorifier, d’envoyer les habitants de son centre, c’est à dire de son cœur, ceux qui l’avaient tant aimée et si bien servie, lorsqu’ils en étaient ses habitants.

 

La somptueuse perle fine, transformée et épanouie en un immense cristal, (voir livre précédent – exposition LES ANGES ET NOUS), n’est autre que le plan spirituel élevé des ANGES-DIEUX, qui est au centre de la TERRE.

Qui mieux qu’eux auraient la capacité de rendre justice à notre planète qui fait preuve d’une telle patience, d’une si grande tolérance envers ses enfants actuels ?

Lorsque notre créateur l’a créée de sa pensée et de son souffle, elle était destinée dans sa pureté première à sa splendeur à accueillir le premier homme, ADAM.Il est grand temps de lui rendre justice !

 

Je débutai ce travail immédiatement et terminai le 8ème tableau fin janvier 2003. 

Publié dans 1 - LES LEMURIENS | Pas de Commentaire »

Adama domptant la mer par S.PICHS

Posté par francesca7 le 25 juin 2016

Adama domptant la mer

Texte et Illustration de Sylviane PICHS

La dernière image reçue concernant mon chemin spirituel me fût donné sur le MONDARRAIN, dans le cœur du pays basque. 

Nous nous y étions rendues, MARTINE, FRANCOISE, MONIQUE et MOI.

Durant notre méditation, FRANCOISE entendit : « PORTE DE LA MER« . Le bruit de l’eau qui coulait dans le sol très profondément au-dessous de nos pieds parvint à nos oreilles. A ce moment, une image se précisa, je vis une sorte de ponton, au-dessus d’une eau d’un bleu irréel, paisible et sans ride. Je pensai qu’il s’agissait d’un lac, à moins que ce soit un bras de mer au calme. Table, sol et colonnes étaient de marbre. Des fleurs inconnues à nos yeux entouraient les piliers et ce superbe décor sublimait un personnage féminin d’une beauté incomparable ; son regard insistant me scrutait au plus profond tel un appel. Voulait-elle remémorer un sentiment, un lien, des images, des souvenirs … ? Cet endroit ne m’était pas inconnu.

Contrairement à l’ANGE-DIEU blanc, son teint était de cuivre, ses yeux verts, et sa chevelure haute sur la tête laissait couler en cascades d’épaisses tresses châtain-roux. Cette somptueuse coiffure était maintenue sur le haut par une couronne de lauriers. La robe ivoire aux reflets jade, retombait jusqu’au sol. Sur la table au centre, une généreuse soupe offrait des fruits d’automne.

 

C’est là que mon être entier s’exprime en un MERCI qui représente ma plus lumineuse prière.

 

Ma boucle est bouclée, j’étais donc présente du temps des LEMURIENS. J’ai suivi la lignée de DAVID, celle d’ABRAHAM, j’ai été présente du temps de la vie de JESUS. Tous ces messages symboliques peints durant ces douze dernières années en sont le témoignage et ont fait ressurgir ma mémoire. Quel trajet, quelle vie magique pour arriver à rejoindre ma Source !

Le corps glorieux de la TERRE et là en son centre.

 

En tête me reviennent les messages de l’Archange MICHAEL, annonçant dans son livre « SUR LES AILES DE LA TRANSFORMATION » : alors que j’activerai le premier rayon de Volonté Divine et, avec votre aide, réveillerai le puissant ETRE CRISTALLIN assoupi en ce lieu depuis des millions d’années au centre de la terre… « 

Publié dans 1 - LES LEMURIENS | Pas de Commentaire »

Sylviane PICHS découvre ses origines

Posté par francesca7 le 25 juin 2016

Adama dans le désert

Texte et Illustration de Sylviane PICHS

A la suite de ce travail, qui me semblait très curieux, auquel je ne pouvais donner de nom ignorant totalement la provenance de ce grand ange, je fis la connaissance d’une dame qui se nommait MONIQUE. Depuis de nombreuses années, elle étudiait tout ce qui est d’ordre spirituel, ésotérique et même à ce qui touche aux astres. Toujours à l’écoute des derniers événements, elle arrivait bien entendu à point nommé sur ma route spirituelle et comment pouvait il en être autrement, il n’y a pas de hasard, notre créateur sait immanquablement ce, ou ceux qu’il doit nous présenter au moment opportun pour nous ouvrir la route.

 

Un soir, où je la raccompagnais à la porte après un après midi passé ensemble, en passant devant un des tableaux de cet ange, elle me dit : « Tiens tu as peint ADAMA »

 

Grande était ma surprise, je n’avais jamais entendu parler de ce personnage. Elle me conseilla de lire un des derniers livres sorti : TELOS.

 

ADAMA, était le roi des Lémuriens, ceux-ci étant les premiers hommes descendus sur TERRE. Je pensais à ADAM, le premier créé, elle me dit qu’effectivement, il y avait un rapport. Serait-ce lui ? Je ne le sais pas au juste, mais ce qui est certain, c’est que la qualité de ces premiers êtres que le créateur façonna était absolument parfaite. Ils possédaient non seulement les vertus de Notre PERE, mais aussi tous les pouvoirs. La lumière et le verbe étaient en eux. C’est ainsi que leur propre énergie fabriquait tout naturellement la lumière et la clarté. Nul besoin de soleil tel que nous le voyons. La clarté était permanente. Leur beauté et leur intelligence étaient inaltérables. Ils étaient des géants dans tous les domaines. Il suffisait qu’ils désirent une chose, un lieu ou une situation pour que ces désirs s’exaucent immédiatement. Les naissances se réalisaient par la pensée ainsi que tout ce qui leur était nécessaire.

En découvrant cette vérité qui dort au plus profond de mon âme, je revis le sol vierge de ma « PLANETE DOREE », que j’ai présentée lors de ma dernière exposition intitulée « LA TERRE ET LE COSMOS » en août de cette année.

Tout en continuant ce travail, mes messagers m’informaient que ma boucle était bouclée.

 

 

J’avais découvert mes origines.

Publié dans 1 - LES LEMURIENS | Pas de Commentaire »

12
 

Vertiges en Provence |
DETP 2 dessiner et pei... |
Amandacolore |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Artigo
| PARKIN'SONG
| Through my eyes