Le Guerrier d’acier de Sylviane PICHS

Posté par francesca7 le 11 juillet 2016

 

 

Les mois qui suivent sont très éprouvants, non seulement pour moi, mais pour la presque totalité du monde. Nous sommes à la période de la guerre du KOSOVO. 

Un matin, j’aperçois devant moi, très présent par sa puissante énergie, un étrange visage d’acier, insistant. Son regard est fulgurant. Les yeux sont grands, en amende, verts, et émettent des rayons. Il me regarde fixement, mais ne me fait pas peur. Je ressens de l’acier partout et je ne sais pas ce que c’est. C’est une drôle d’impression à laquelle je ne suis pas habituée. Est-ce une armure ? Est-il fait en son entier de cette matière ? Je n’arrive pas à distinguer le reste du personnage, mais j’ai simplement ce ressenti de l’acier. Puis, il m’apparait entièrement et me fait face avec insistance. Il s’agit d’un magnifique athlète, bien campé sur ses jambes, qui se tient devant moi. Ses épaules, torse, bras, cuisses, jambes, sont démesurément musclés et ses deux mains sont posées sur une épée dont la pointe est plantée en terre, devant lui. Son attitude veut dire, car il me parle télépathiquement : « Je fais partie des énergies qui luttent pour la paix ». 

Il faut que je vous décrive maintenait son vêtement qui est de couleur acier. Je sens une matière assez malléable me donnant l’impression d’un métal puissamment brillant et transmettant un rayonnement fort et gris, presque blanc. J’ai bien du mal à décrie la densité et la force qu’il émet et ce que je dis me parait inexact, comparé à ce que je ressens. Il a un vêtement qui ne ressemble à rien de ce que l’on connaît, si… peut-être à une tunique grecque, laissant paraître les bras et les jambes nus. Il a une courte cape qui s’arrête dans le milieu du dos et, partant de la taille, une espèce de traîne que l’on distingue derrière ses jambes. Son visage n’est ni masculin, ni féminin, ou plutôt les deux en même temps. Sa tête est couverte d’une coiffe arrondie, en forme de dôme, se terminant par une pointe sur laquelle brille une énorme pierre verte. Cette même coiffe entoure le visage et dépose sur le front une pointe qui se termine entre les deux yeux par une seconde pierre verte. Un diadème de ces mêmes pierres entoure la tête, un peu au-dessus du front. 

Nous retrouvons une autre pierre semblable sur son plexus. L’aura de ce personnage est de feu dont les flammes du haut montent vers le ciel. Tout autour de lui, dans des énergies de différentes couleurs pâles, surgissent dans des trouées de nuages, sept anges qui se manifestent, cinq en jouant de la trompette et deux en transmettant le souffle de DIEU.

 

Je me suis familiarisée avec mon guerrier d’acier et je constate et ressens qu’il a l’énergie de l’Archange MICHAEL. 

FRANCOISE, dès qu’elle l’a vu, m’annonce qu’il descend de la couronne KETHER, la couronne divine. Je cherche et je voudrais bien savoir qui il est, car pour l’instant, je ne fais que supposer. FRANCOISE, toujours, m’appelle un matin et me dit qu’il s’agit de METTATRON, celui qui dirige la hiérarchie des Séraphins. Je cherche dans un livre qui m’appartient, qui relate la hiérarchie des anges et je retrouve, en effet, tout en haut, METTATRON, au-dessus des Séraphins. Je le regarde très souvent car il m’intrigue et je reçois ce message : « Le travail est terminé, l’épée est en bas en signe de repos et de travail accompli ». Ce sourire et ce visage mi-féminin, mi-masculin, sont bien rassurants.

 

 20 - Méttatron avril 1999

 METTATRON SERPANIM

LE PREMIER DES SERAPHINS

(couronne KETHER)

Quatorzième tableau (Avril 1999)

….

Laisser un commentaire

 

Vertiges en Provence |
DETP 2 dessiner et pei... |
Amandacolore |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Artigo
| PARKIN'SONG
| Through my eyes